Ayrton Senna et le moteur Toyota : Partie II

Ayrton Senna...

Une domination totale sur les deux manches pour Ayrton Senna et le moteur Toyota…

Le Grand Prix de Macao se déroulait en deux manches de 15 tours chacune. A la surprise générale, Ayrton Senna prit un premier départ relativement lent malgré l’avantage que lui conférait sa pole position, permettant à son coéquipier Roberto Guerrero de se glisser en tête au moment où la meute abordait le droite rapide du Yacht Club, sur le front de mer. Toutefois, Roberto Guerrero ne conserva pas le commandement au-delà du virage de la Statue, un droite serré où la longue expérience d’Ayrton Senna au volant des F3 contemporaines lui donna un avantage décisif. Il plongea à l’intérieur de la trajectoire de son coéquipier et ressortit comme une balle du virage, en tête de la course.  » Je n’ai tout simplement pas compris comment il a pu freiner aussi tard avec des pneus froids  » narra un Roberto Guerrero stupéfait après la course.

Ayrton Senna eut tôt fait de se constituer une avance de 3 secondes, Gerhard Berger s’installant en 3ème position, à distance suffisante pour porter à tout moment une attaque sur le duo de tête.

 » Ayrton a été remarquable  » résuma Gerhard Berger.  » Même si tous les trois, on s’échappait par rapport au reste du plateau, il arrivait à freiner si tard dans les virages que cela en était presque incroyable. Il nous prenait 2 ou 3 mètres à chaque fois. Il a vraiment très bien conduit.  »

Ayrton Senna franchit le drapeau à damiers avec 6 secondes d’avance sur Roberto Guerrero, suivi de Gerhard Berger en 3ème position, puis de l’américain Davy Jones et de l’irlandais Tommy Byrne.

Le Grand Prix de Macao : Première course en ville pour Ayrton Senna

Souffrant des effets cumulés du décalage horaire et de la chaleur étouffante, le pilote brésilien retourna discrètement à sa chambre d’hôtel, pour une sieste de deux ou trois heures, avant de regagner le circuit pour prendre le départ de la seconde manche de 15 tours. Cette petite sieste réparatrice sembla faire son effet, puisqu’il reprit là où il s’en était arrêté quelques heures plus tôt, filant de nouveau en tête devant Roberto Guerrero. Et ce fut la fin de l’histoire. Pilotant avec le même calme, la même précision méticuleuse, Ayrton Senna conserva une maîtrise totale jusqu’à la ligne d’arrivée, pour accrocher la dernière victoire de sa carrière en F3.

Son succès fut d’autant plus mis en avant que Macao était sa toute première expérience de course en milieu urbain. Imperturbable, Ayrton Senna pilota sa voiture comme s’il était né pour cela : Rien d’étonnant alors à ce qu’il remporta six Grands Prix de Monaco au cours de sa brillante carrière en Formule 1. Il quitta Macao en vainqueur des deux manches, après avoir prit le départ en pole position à chaque fois. Il établit également le meilleur temps au tour, un record qui fait toujours référence en F3.

Comme l’a résumé à l’époque Ian Phillips, dans le magazine Autosport :  » Sa victoire fut tout entière empreinte du talent à l’état pur et de la domination. Quelle qu’ait pu être la qualité de l’opposition, il évoluait dans une classe à part. Une performance de tout premier ordre. « 

Pour suivre le fil Twitter de FanaticF1.com : Il suffit de cliquer…

A propos de Norbert BILLAUD

Norbert Billaud est le créateur du site FanaticF1.com. Ce fan de sport automobile a également ouvert NewziggF1.com (le Digg-like de la Formule 1) et WallpapersF1.com (le spécialiste des fonds d'écran F1)... - Editeur du site : Monsieur Billaud Norbert - Bourg En Bresse - France - E- mail de contact : norbert.billaud@laposte.net