Avant McLaren, le projet F1 de Ron Dennis avec Rondel Racing

L'équipe Rondel Racing

Dans le courant de l’année 1980, Ron Dennis entra en force dans le capital de McLaren Racing, avec le concours du manufacturier de tabac Marlboro, le Team Manager avait déjà tenté une aventure rapidement avortée en Formule 1.

Mécanicien reconnu pour ses compétences, Ron Dennis avait suivi Jochen Rindt de Cooper à Brabham à la fin des années 1960. Il y restera jusqu’à l’annonce de la retraite du triple Champion du Monde. Cela fera basculer l’ensemble de l’équipe vers de nouvelles aventures. En 1971, une année impliquant bien des changements, avec son collègue Neil Trundle… Il fonde Rondel Racing !

Bénéficiant d’une image de sérieux dans la structure Brabham, Ron Dennis négocia avec l’ingénieur en chef et fondateur du constructeur, Ron Tauranac, pour obtenir deux châssis de Formule 2. La négociation du prêt tourna court, mais l’ingénieur de l’équipe Brabham négocia un tarif préférentiel sur les châssis, sans les payer. A la condition de vendre les monoplaces en fin de saison et de payer le tarif prévu. L’ensemble du projet pris forme assez rapidement avec des moteurs achetés à Bernie Ecclestone. L’aventure débute avec un van anglais d’occasion et un mécanicien comme seul et unique employé. Le coup de génie de Ron Dennis a été de signer le pilote français Bob Wollek, alors largement soutenu par le pétrolier français Motul. C’est cette union Rondel Racing/Motul qui sera la base du projet Formule 1.

Ayant fait courir Graham Hill, Henri Pescarolo, Carlos Reutemann, voire Jody Sheckter brièvement, l’ambition de Ron Dennis prendra de la hauteur. Des locaux à Feltham sont obtenus pour accueillir la future équipe et l’ingénieur Ray Jessop est séduit par l’idée de construire une monoplace Rondel Racing de Formule 1.

En parallèle, un certain Frank Williams, qui disposait d’une honnête équipe au début des années 1970, avait Motul comme sponsor principal. Fin 1971, il décida de construire sa propre monoplace et demanda un financement au pétrolier français qui n’était pas intéressé par l’idée. Ce sera finalement la société de jouets italienne, Politoys qui débloquera le budget. Toutefois une année plus tard, les dirigeants de Motul ont compris l’intérêt de construire une monoplace de Formule 1 et ils ont débloqué environ 40.000 Livres Sterling pour l’équipe Rondel Racing. Sans le travail en amont de Frank Williams, Ron Dennis n’aurait probablement jamais réussi à obtenir ce budget une saison après.

Le budget Formule 1 pour la saison 1973 était estimé entre 50 et 70.000 Livres Sterling. Malheureusement, le choc pétrolier cette année là fît paniquer les pétroliers occidentaux et les  petits groupes comme Motul retirèrent leur sponsoring sportif dans le sport automobile. Sachant que plus de la moitié du budget provenait du partenariat français, l’arrêt total des ambitions étaient plus raisonnable pour Ron Dennis. La monoplace était prévue pour entrer en Formule 1 pour la saison 1973. Une évolution pour l’intégralité du Championnat 1974 était même projetée.

Tout cette énergie dépensée en vain a été difficile à accepter pour Ron Dennis. Isolé dans sa maison, le Team Manager de Rondel Racing reçoit un appel téléphonique de Graham Hill. Ce dernier lui indique qu’il venait d’obtenir le budget d’environ 80.000 Livres Sterling de la marque de cigarette Embassy et qu’il avait besoin de locaux pour son équipe F1. Ron Dennis n’hésita pas ! Il céda à bon prix son usine et paya toutes les dettes contractées par Rondel Racing depuis le début du projet F1.  Quelques semaines plus tard, Neil Trundle lui expliqua que des investisseurs étaient intéressés par le projet de la monoplace F1. Ils vendront les plans et développeront l’évolution de ce châssis pour la saison 1974 (la RJ02). L’écurie Token Racing est ainsi née pour seulement quelques Grands Prix. Un destin cruel pour une monoplace qui ne devait jamais voir le jour…

Le rêve de Formule 1 échappa une première fois à Ron Dennis qui y reviendra en septembre 1980 en prenant 50% du capital de McLaren Racing, avec le concours de Marlboro. Quelque mois après la liquidation de Rondel Racing, Ron Dennis est contacté par Patrick Duffeler de Marlboro. Ce dernier lui propose de mettre en place une équipe de Formule 2 pour la saison 1974, afin de faire courir des pilotes équatoriens médiocres, toutefois ce projet est crucial pour les ventes de la marque. Ron Dennis accepta en échange d’obtenir un soutien pour sa prochaine équipe en F2 et F3 pour les années 1975, 1976 et 1977. Banco… L’autre chapitre pouvait débuter…

A propos de Marc Limacher

Marc Limacher est le créateur de TomorrowNewsF1.com. Sur son blog, il décrypte l'information économique et technique sur la Formule 1...